MOLIERE — créations collectives

MOLIERE — créations collectives
Plus

Photo Mart‎ín Noda

MOLIERE (créations collectives) sera un projet au long cours, développé au cours de la décennie 2020. Il se déclinera en plusieurs études, formes plus ou moins éphémères, plus ou moins longues, plus ou moins lourdes techniquement, pouvant être créées sur commande ou à l’envie pour un lieu, des gens et un contexte particuliers.

Etude n°3

Molière Summer

Pour cette troisième étude, nous voudrions jouer à renouer avec les années d’itinérance de la troupe de L’Illustre Théâtre, débutées en 1646, après la ruine héritée de leurs premières tentatives parisiennes. C’est pendant ces années que la troupe de Molière devient une famille, soudée par l’adversité et la poussière des chemins, et que le dramaturge commence à écrire ses premiers textes. La vie et l’art ne sont qu’une seule et même chose.
En ce qui nous concerne, en 2024, notre charrette sera une Logan break, coiffée sur son toit d’une enceinte qui nous permettra de diffuser musiques et voix amplifiées. Avec elle, nous sillonnerons la région et serons en mesure de jouer dans une grande variété d’espaces semi-ouverts.
Molière Summer, c’est d’abord l’histoire d’une compagnie de théâtre, la nôtre, qui veut présenter son spectacle sur Molière, une mise en scène des Fourberies de Scapin. Mais problème : au moment de commencer à jouer la pièce, Sacha, Lou, Hugo et Antoine se rendent compte qu’ils se sont trompés et ont tous appris le même rôle, le rôle principal, celui que Molière interprétait lui même à l’époque : Scapin. Plutôt que d’annuler la représentation, ils tentent alors d’appeler à l’aide le public pour que le spectacle puisse tout de même avoir lieu. A ce jeu de fourberies entre la troupe et le public, il y a fort à parier que plus personne ne saura démêler le vrai du faux, le réel de l’illusion, en miroir de ce que vivent dans la pièce les personnages de Molière…

Etude n°2

"N’y a-t-il point quelque danger à contrefaire le mort ? / Non, non. Quel danger y aurait-il ?" Le Malade imaginaire

Le 16 février 1673, Molière décède suite à une représentation du Malade imaginaire. N’est-ce pas lui, à travers les mots rassurants de Toinette, qui nous disait qu’il n’était pas dangereux de jouer la mort ? Que doit-on en conclure ? Nous croyions qu’il n’y avait de malade qu’imaginaire. Doit-on se méfier du jeu, du théâtre, de la fiction ? Quand la vie dépasse nos histoires inventées on dirait qu’elle veut nous punir d’avoir trop joué.

Etude n°1

"Ah ! les étranges animaux à conduire que des comédiens..." L’Impromptu de Versailles

Pour cette première étude, prenez des comédiens et des comédiennes persistants dans leur étrange envie de faire une création collective et l’auteur le plus archi-connu du théâtre français. Ce soir, ils pensaient être capables de se mettre d’accord en choisissant Molière, en jouant dans la même pièce. Mais ce n’est pas possible. Décidément ces comédiens sont des animaux bien sentimentaux, presqu’un peu sauvages. Aussi ont-ils commis quatre actes désaccordés. Surgissant de la machine, Molière ne saura-t-il pas malgré tout les réunir ? Par un cinquième acte peut-être…

Générique

Conception et réalisation / L’Eventuel Hérisson Bleu
Soutiens et production : La Loge, Festival Fragments / Théâtre du Beauvaisis, scène nationale / Le Vivat, SC Armenitères / La Faïencerie, Théâtre de Creil / DRAC Hauts-de-France

Les dates

29 septembre 2024 Etude n°3 Festival Mosaïques La Faïencerie, Creil
20-31 mai 2024 Etude n°3 Résidence de création Le Vivat SC Armentières
6 et 7 juin 2020 Etude n°2 Inauguration du nouveau Théâtre du Beauvaisis, SN Annulé
avril 2020 Etude n°2 Résidence de création Théâtre du Beauvaisis, SN
12 et 13 novembre 2019 Etude n°1 Festival Fragments #7 Théâtre Sorano, Toulouse
12 octobre 2019 Etude n°1 Festival Fragments #7 Le Grand Parquet, Paris
septembre 2019 Etude n°1 Résidence de création Théâtre tout Thérain, Canny sur Thérain

Photos