Victor Bang

Victor Bang
Plus
Création jeune public / à partir de 5 ans
de Antoine Thiollier

—  en diptyque avec Les Constellations — Une théorie

"Et si on veut quand même regarder les étoiles ? Et si on veut dormir ? Et si on veut rêver ?"

Résumé

Un événement cosmique face à un petit garçon.

Victor veut accomplir l’unique tâche que sa mère lui a confié : il doit désormais dessiner seul les constellations quand le nuit se lève sans quoi elle sera sans étoiles. L’épreuve n’est pas simple. Lui viennent en aide deux rencontres, en chemin : Marie Moon, une autre enfant perdue de l’explosion et Monsieur Mo, un épicier du soir. Libres et unis, ils partent ensemble pour un mystérieux voyage en direction du sud, vers l’origine. Et puis, Victor a grandi, il refait le chemin à l’envers, nous raconte son histoire ou la réinvente.

C’est l’histoire d’un amour contagieux, c’est aussi celle d’une migration, de toutes les migrations, allant même jusqu’aux migrations affectives, les plus dures, les plus silencieuses. Le théâtre, ici, est comme le chant de la fraternité retrouvée. Une invitation à jouer ensemble avec les mots et la lumière pour dessiner une nouvelle carte du monde.

Le jeune public ?

« Le monde est soumis aux paradoxes, c’est bien connu. Ici, les grands voulant faire un théâtre pour les petits. Car le théâtre jeune public n’est et ne sera peut-être jamais qu’un regard sur l’enfance (même si c’est déjà beaucoup). A contrario, d’un théâtre fait par les enfants, par les jeunes et pour eux-mêmes, comme cela existe partout, déjà, sans qu’on y prenne part. N’est-ce pas l’expression, de notre part, d’un nouvel ordre de pouvoir ? « Grands » et « petits » s’entendent aussi en termes de rapport politique. On peut penser cependant que le rapport entre un adulte et un enfant suppose autre chose ; mais quoi ? Que se joue-t-il dans le temps qui fait d’un enfant un adulte ? Parle-t-on d’éveil, de transmission, dont on voudrait pour le coup se saisir, mais à quelles fins ? A-t-on l’ambition égoïste de se construire le public que nous aurons dans 10-15-20 ans, de « former » un public adéquat, c’est-à-dire de le familiariser avec des « formes », avec les formes du théâtre telles qu’elles existent aujourd’hui, et pas hier, et pas demain ? Mais alors ce serait un pari vain et perdu contre le temps, qui défait et refait (« Nous savons ce que nous sommes, mais nous ne savons pas ce que nous serons » dit Ophélie dans Hamlet). Ne faudrait-il pas plutôt formaliser et penser, avec eux, le théâtre futur ? Le théâtre jeune public sera dès lors le point de touche d’une recherche d’un théâtre de création. C’est-à-dire, sans doute, aussi un théâtre de l’âge zéro. »

Antoine Thiollier

Générique

Réalisation / L’Eventuel Hérisson Bleu
Texte, Scénographie & Mise en scène / Antoine Thiollier
Costumes / Alix Descieux-Read
Lumières / Luc Michel et Nolwenn Delcamp-Risse
Collaboration artistique / Camille Authouart et Josephine Stephenson
Jeu et musique / Marion Bordessoulles, Hugo Mallon et Marie Soubestre
Durée / 40 minutes

Avec le soutien de / la Maison du Théâtre d’Amiens Métropole, de la ville de Canny-sur-Thérain, du Théâtre Tout Thérain, de la ville de Senlis, du Festival « Senlis fait son théâtre », de Mains d’Oeuvres (Saint-Ouen, 93)
Production / L’Eventuel Hérisson Bleu
En coproduction avec / Mains d’Oeuvres (Saint-Ouen, 93), la Maison du Théâtre d’Amiens-Métropole, le Théâtre Tout Thérain, production en cours…

Les dates

16 au 20 novembre 2015 Résidence de création Maison du Théâtre d’Amiens-Métropole
20 novembre 2015 Avant-première Maison du Théâtre d’Amiens-Métropole
2 au 5 décembre 2015 Création Mains d’Oeuvres (Saint-Ouen, 93)
26 juin 2016 Tournée Festival WALC (Saint-Arnoult, 60)
6 et 10 juillet 2016 Tournée Festival Tout Thérain#2 (Canny-sur-Thérain, 60)
8 au 11 mars 2017 Reprise Maison du Théâtre d’Amiens-Métropole et tournée

Extrait Vidéo

Photos et dossier