La Fête à Croisset

La Fête à Croisset
Plus

La F.A.C. #1

Et si on inventait une fête tou.te.s ensemble ?
Les 14, 15 et 16 juin 2019

On a pu voir et entendre à la Fête à Croisset #1 :

Le premier concert de Stéphanie Aflalo [PREMIERE MONDIALE]
Chantal le grand chelem, un spectacle de Barbara Atlan
Liquide, un spectacle d’Eva Guland [CREATION]
Régie générale ! (C’est que du théâtre), un film d’Arthur Le Bescond [EXCLUSIVITE MONDIALE]
Romain pourquoi tu pleures ? (psychothymélé), une performance de Romain Crivellari [CREATION]
MAMEL ! La performance transomusicale d’un nouveau groupe de musique [PREMIERE MONDIALE]
Petite Sirène, un spectacle jeune public d’Aude Mondoloni et Alice Barbosa
Gustave à Ernest (Courrier-performance), d’après Flaubert, un spectacle d’Hugo Mallon et Aude Mondoloni [CREATION]
+ beaucoup d’autres surprises de dernière minute

Après trois éditions du Festival Tout Thérain (2012, 2016 et 2017) à Canny sur Thérain, qui ont été l’occasion d’expérimenter plusieurs modèles de festival, ce qu’on se propose de faire pour juin prochain, c’est d’inventer une fête du lieu et de la création tou.tes ensemble. Tou.tes ensemble = celles et ceux qui seront là au moment où il deviendra urgent de l’inventer, entre deux semaines et quelques jours avant qu’elle ait lieu. On ne connaît pas toutes les formes artistiques qui y naîtront. On ne peut pas garantir de conditions d’accueil prédéfinies, ni pour les artistes ni pour le public ; elles sont à inventer en fonction du nombre, des contraintes du lieu et du terrain, des envies et des projets de chacun. On peut y participer 2 semaines, 2 jours ou 2 heures. Venir y inventer ou y jouer un spectacle, y boire un coup, y construire quelque chose, y chanter une chanson, y voir des spectacles, faire son premier DJ-set, son douzième concert, écrire un manifeste, inventer un cocktail bière/orties/..., faire à manger, réaliser et projeter un documentaire sur les gens du festival ou les vaches dans le champ d’à côté, créer la signalétique qui mène jusqu’au lieu...etc
Les seules choses dont on est sûrs, c’est :

  • les dates
  • l’existence du lieu en lui-même
  • la réservation du grand barnum du village
  • la prise en charge des frais de fonctionnement et d’hébergement de la fête

Tout le reste est à inventer, sur place, de manière collective et autogérée.

Nos amis les enfants sont les bienvenus.

La F.A.C. en images

Photos Martin Noda et Alice Barbosa