[Edito 18/19]

[Edito 18/19]
Plus

HISTOIRE

Salut,

J’ai connu une professeure de lettres qui affirmait n’avoir appris l’histoire que par la littérature. Une professeure d’histoire qui était à elle-même un roman, une oeuvre d’art ; et, Homère était, littéralement, mon professeur de théâtre. C’était il y a dix ans. Et je me suis rappelé avoir déjà soupçonné que raconter, penser seraient les deux facettes miraculeuses du mot histoire. Histoire, qui réunit le théâtre aux historiens, la poésie, l’art et la littérature à la compréhension du monde.

La rentrée est peut-être ici une forme d’hommage à ces deux femmes et à cet homme, et à leur point commun. Mais un hommage mûri, depuis deux ans, et façonné, intriguant et contemporain. Et rapide. Les quatre heures noires à découvrir au Phénix dès le 17 septembre ne feront qu’une seconde. Le temps d’embraser à l’intérieur les questions que Flaubert se pose. Ou bien est-ce nous qui l’interrogeons ? Cela ne serait certainement jamais arrivé sans ces femmes et sans cet homme. Cela ne se fera pas sans vous !

Belle rentrée,

Chez moi, on dit Pic-pic !

Amitiés,

Le Hérisson